Svart vatten

Certaines soirées sont d’une telle cruauté qu’on ne peut s’empêcher de les penser orchestrées.

Je ne sais pas ce qui fait le plus mal; ne pas mériter la vérité, ton absence que tu installes sous couvert ou ton regard perdu au loin.

Je ne t’ai jamais imaginé à quai mais je nous imaginais ailleurs, riant des mêmes choses.

Putain de palpitant de merde. Encore fracassé.

Black-Water-Richard-Phillips-Gagosian-2012

Publié dans chemin | Tagué , | Laisser un commentaire

Mécréant

On avait une bouteille à finir et des nuages à construire. Et l’aurore marquera encore un vide, ça me fera deux ombres avec qui déjeuner. Tu embrasseras la petite pour moi, dis?

Publié dans chemin, départ, toi | Laisser un commentaire

filet

Je verrais bien ma peau s’imprimer de ce filet, je verrais bien mes lèvres se nicher dans le creux de tes bras, je verrais bien mon nez effleurer la peau de ton cou, je verrais bien mes mains caresser la lumière de l’aurore qui se lèverait sur ta peau transie d’effluves dans tes draps marqués des douceurs de tes hanches sur mes cuisses affamées de cette force qui me hante. Bon, tu reviens?

Publié dans écriture, caché, chemin, toi | Laisser un commentaire

Matin

Le désir est revenu et ma vie hoquette à nouveau. Les rêves ont réapparu comme s’ils avaient attendu enfouis dans la surdité de mes hormones. Cette nuit, tu étais là, d’abord en souvenir puis devant un café. Quand tu t’es évaporée, j’ai pleuré ton sourire. Tu me manques tant.

Je donnerai beaucoup pour te réentendre m’appeler de ce surnom. Un parmi d’autres de ces noms absurdes avec lesquels tu réinventais ton monde. Pas une minute je n’imagine plus te croiser. Il doit y avoir un endroit plus beau que les souffreteux illuminent sinon d’où viennent ces étoiles dans mon ciel?

J’échangerai bien d’aurore pour le matin qui vient.

Publié dans chemin | Laisser un commentaire

Vagabond

Les fantômes de tes phalanges hantent ma peau comme les fanions insaisissables de ton odeur trouent ma mémoire.

Publié dans caché, chemin, toi | Laisser un commentaire

Nuit frisonne

où le ciel est tellement clair que les nuages, prétentieux, se donnent des airs d’aurores boréales.

Publié dans jardin, nuit, ogre, toi, Uncategorized | Laisser un commentaire

Distraction

Le jardinier distrait peut aisément perdre sa culotte dans les fourrés. Il regrettera peut-être alors d’avoir utilisé sa ceinture à des fins uniquement grivoises.

Publié dans jardin | Laisser un commentaire